L'Act, redonnons du sens au comportement alimentaire

Site régional pour venir en aide aux personnes souffrant de Troubles Alimentaires ainsi que leur entourage

Conférence sur les troubles alimentaires à Avignon

Poster un commentaire

Affiche conference TCA 17 decembre finale

Avignon le 17 décembre, ouvert à tous.

Affiche conference TCA 17 decembre finale

Télécharger le programme en cliquant sur le lien.

conference TCA 17 decembre Avignon

Publicités


Poster un commentaire

Améliorer le moment du repas

Aider une personne souffrant de troubles alimentaires est toujours difficile: «on ne sait jamais quoi dire, on a toujours peur de les froisser…».

En numéro I: vous pouvez déjà demander si la personne a besoin d’aide.

En effet, toutes les personnes souffrant de TCA, sont parfois encore «ambivalent» concernant le changement. Alors la première question est de savoir si ils ont envie d’être aidé.

Cela vous permettra de vous protéger, d’ouvrir la discussion avec les personnes souffrantes et ajuster l’aide que vous pourrez leur apporter.

En numéro II: Avoir une attitude positive au moment du repas. Créer une ambiance chaleureuse et accueillante autour de la table.

Le repas est un moment où tout le monde peut se retrouver.

Il est important que lorsque l’on passe à table, la faim doit être présente. Si elle est absente, proposer d’autres solutions pour que la famille puisse se retrouver à un autre moment.

Les sujets de détente seront préférés aux sujets «épineux». Les conflits seront réglés en dehors du repas. Les difficultés du quotidien ou situations vécues dans la journée difficiles, seront réservés dans un autre moment. Parfois, ces situations «coupent la faim», alors prenez le temps d’aller discuter de cette situation problématique avant de passer à table.

La table réserve tous les moments conviviaux, les évènements amusants de la journée, les prochaines sorties en famille et autres discussions distrayantes…

En numéro III: encouragez toutes attitudes positives à table:

Le renforcement positif ou la simple valorisation d’une attitude qui va dans le sens de la sortie de la maladie sera à noter. En effet, les petits changements sont des «pas» de géant pour le sujet.

Il est primordial de les repérer car ils auront effet majeur chez le sujet si vous les verbaliser. De plus, cette nouvelle attitude vous permettra de prendre du recul sur celles qui polluent la vie familiale.

Ces nouvelles attitudes, qui font leurs réapparition, sont comme des petites graines que vous allez devoir arroser pour fournir l’occasion de les faire germer plus tard.

Dès lors, le champ de la vie peut commencer à se cultiver.

Pour favoriser l’apparition de ces comportements, je vous invite à:

  • créer une ambiance chaleureuse à table,
  • construire des repas ensemble, des plats classiques et familiaux
  • Organiser l’heure du repas du soir pour l’ensemble de la famille
  • Etre flexible pour celui/celle qui a faim plus tôt que les autres membres de la famille
  • Réfléchir aux solutions si l’un des membres de la famille arrive trop tard pour manger

En numéro IV: les attitudes qui favorisent le maintien du trouble alimentaire

Le patient est déjà très anxieux avant de passer à table. Il est plus anxieux par le fait des comportements de l’entourage que les répercussions du TCA.

Les comportements augmentant l’anxiété:

  • des repas sans discussions
  • des repas dans lequel des disputes éclatent de manière permanente
  • lorsque l’entourage focalise sur l’assiette du sujet
  • quand il y a des comparaisons de quantités dans les assiettes de chacun membres
  • ajouter une quantité d’aliments au sujet
  • de forcer à manger
  • critiquer les portions servies par le sujet
  • punir ou mettre en garde sur le fait que la personne ne fait pas d’effort pour manger
  • éviter de quitter la table en plein milieu du repas
  • forcer à manger en grande quantité sera synonyme d’une sortie de la maladie plus rapide

Ecrit par Nicolas Sahuc

Sources:

«Aide au repas» Pr Leichner

«Toolkit for parents and educators» NEDA